Il y a des talents, des sensibilités que l’on ignore, elles brillent dans l’ombre des réseaux mais elles mériteraient d’être exposées à la vue de tous.
Avec cette rubrique “Je suis..” nous vous invitons à la rencontre de ces créateurs de contenus aux visions captivantes…

 

Marwan est un jeune cameraman qui évolue au sein de l’agence Multyde (agence de communication et de production audiovisuelle). Débutant vidéo à 16 ans, c’est en 2018 il intègre l’Idem et entame un bachelor audiovisuel afin être au formé au métier de technicien audiovisuel. Et ça lui a plutôt bien réussi. Pris en stage chez Multyde, il commence à travailler avec Kimotion, puis Aazar.

Et puis c’est la rencontre avec Vladimir Cauchemar.

Marwan, s’adapte rapidement et avec talent à l’univers de Cauchemar. Il crée des vidéos qui expriment avec brio le délire de ce dernier en live. Entre énergie et émotion, Marwan a cette capacité à vous emmener loin, loin dans la sphère de l’artiste. Il le dit lui-même, il faut “savoir reconnaitre l’univers, le cerner et l’améliorer.” Quand, nous lui demandons comment il se rapproche de l’artiste, il répond simplement : “Ça passe par beaucoup de points comme l’attitude, le contenu sur les réseaux et bien sur mais surtout la musique”

Lorsqu’il nous parle de sa première vidéo avec Vladimir, nous comprenons très vite que les deux personnalités vont “matcher”.

À la base, Marwan était présent à l’EMF (Electrobeach Music Festival) pour Aazar et Malaa, le même soir. Le lendemain, Michaël Gonçalves, le responsable du Pôle photographie chez Multyde – alias Miko – lui envoie un message pour lui demander s’il est partant pour filmer Vladimir Cauchemar. Marwan, accepte. Bouillant, il se plonge totalement dans le profil du Cauchemar pour approfondir sa vision. Il regarde ses clips, son profil instagram, (…), apprivoise le personnage et comprend très vite une chose : Vladimir il aime quand c’est un peu le bordel. Alors Marwan a foutu le bordel.

Voyez plutôt

En plein mois de juille, lors d’une date avec Aazar au Stereoparc, il faisait froid et Aazar, sur le point de jouer, n’avait pas prévu de pull. Marwan lui a alors conseillé de prendre le peignoir de l’hôtel. Aazar a donc mixé ainsi, tel un Big Lebowski dans le plus grand des calmes.

 

Des moments intenses, Marwan en vit.

Le show de DJ SNAKE à Paris par exemple. De part l’immensité du lieu et la légende de l’artiste. Sur ce show Marwan avait pour mission de capter “la vibe des gens et Snake”

 

Marwan a une philosophie. Il me dit qu’il aime bien les gens qui disent “croyez en vos rêves”, “d’accord c’est une chose mais entre croire et les concrétiser il y a un écart”

Le conseil qu’il peut vous donner est simple : “Il faut se tuer à la tâche pour pouvoir réaliser ses rêves.”