Inspiration…. Expiration…. La scène avant, pendant et après, en toute intimité, avec tes artistes préférés.

AVANT

Carol m’explique qu’avant chaque concert, ils réalisent ensemble un égrégore, un concept mystique qui consiste à verser dans un grand vase de l’énergie provenant de chacun. La manière de transférer cette énergie est propre à chacun, et ne sera pas délivrée. 

C’est dans ce réservoir commun que chaque membre de Catastrophe pourra venir puiser une fois sur scène. 

PENDANT

Arthur me confie que sur scène, son moment préféré éclôt trois chansons après le début du concert, lorsque lui et Blandine scrutent, examinent le public et prennent la température.
C’est son instantané du soir. « C’est assez agréable», dit-il.

APRÈS

La fin du concert marque la fin de l’égrégore : chacun retrouve sa liberté et récupère une partie de l’énergie déversée à dessein. Les blagues de mauvais goût succèdent à l’analyse de leur performance. L’endorphine ne se voit pas tout de suite sur leur visage : ils rangent et échangent leur impressions sur l’instant qui vient de s’écouler. 

Puis vient l’inventaire des blessures, surtout celle de Blandine, toupie humaine et spécialiste en la matière. 

En suite, ils ne s’isolent pas. Le concert n’est pas une finalité mais un concept global auquel ils participent. Ils sortent, vont voir des concerts, rencontrer le public. 

«La soirée a encore énormément de choses à nous donner». 

Merci Catastrophe !